Etudiants : 4 clichés à ne pas écouter pour trouver votre voie

Etudiants : 4 clichés à ne pas écouter pour trouver votre voie 1

Vous êtes étudiant et vous ne savez pas encore quelle voie professionnelle emprunter. Ce choix peut être source d’inquiétude, ce qui est tout à fait normal. L’essentiel est de faire fi de ces 4 clichés pour prendre la meilleure décision possible.

  1. Il n’existe qu’une seule voie.

Le système français favorise encore la voie unique. Changer d’avis concernant votre filière est encore très souvent perçu comme un échec ou un signe négatif d’indécision, de perte de temps. A cela s’ajoute parfois les difficultés administratives…  Or, bien au contraire, si vous avez le sentiment de ne pas avoir fait le bon choix, décider d’opter pour d’autres études est la meilleure option.

  1. Les métiers traditionnels sont du passé.

Le numérique par ci, le numérique par là… Certains métiers sont menacés, d’autres ont déjà disparu. Cependant, des professions comme pêcheurs, maçons ou chefs d’équipe dans tel ou tel domaine existeront toujours. Ne choisissez pas en fonction des « tendances » et des « prédictions ».   

A noter qu’il a désormais des « métiers traditionnels qui intègrent de nouvelles compétences », appelés aussi des « métiers verdissants », listés par le Pôle Emploi.

  1. Mieux vaut être entrepreneur plutôt que salarié / salarié plutôt qu’entrepreneur.

L’entreprenariat a le vent en poupe depuis quelques années, du fait de l’image de startuper cool, à la vie ultra fun et allant de succès en succès portée par des grands patrons comme feu Steve Jobs… A l’inverse, le salariat est présenté comme une prison, parfois dorée, où il n’est pas possible de s’accomplir. Tout cela relève des clichés, car d’autres paramètres entrent en jeu et sont à considérer. Le premier étant que l’entreprenariat présente des facettes différentes et à ne pas négliger : agenda très rempli, charges parfois importantes à payer, autonomie financière à préparer etc.

  1. Il faut au minimum un BAC + 3 (licence), voire un BAC + 5 (master).

Détenir un diplôme est un atout pour avancer sur la voie que vous souhaitez. Cependant, cela ne fait pas tout. Le niveau d’études n’est pas synonyme d’une embauche à coup sûr.

 

Dans certains domaines, les expériences professionnelles comptent tout autant, si ce n’est plus. A cela viennent s’ajouter les connaissances et qualités, la volonté et l’envie, évaluées lors des entretiens ou de tests.

Prenez en compte ces critères pour prendre votre décision.  

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn