La Grande Caraïbe : une zone culturellement riche

Chaque année, des millions de touristes s’envolent pour les destinations paradisiaques caribéennes. La raison : la Caraïbe est unique en son genre avec ses paysages ensoleillés, à couper le souffle et des savoir-faire favorisés par sa position géographique.

Les territoires de la Caraïbe ont toujours brassé des peuples et des cultures différentes, d’où une grande richesse. Au fil des siècles, les migrations ont permis un melting pot culturel unique au monde. Il n’y a pas un espace aussi empli de diversité, d’hétérogénéité culturelle, et présentant en même temps autant de similitudes que la Caraïbe.

Un exemple fort : la préparation des bananes plantains. Pas un endroit dans la Caraïbe ou elles ne sont pas consommées en friture. Autre exemple : l’existence de carnavals, mais au format propre à chaque île.

La notion de Grande Caraïbe est valable grâce au travail des intellectuels de la région qui ont porté la culture caribéenne à l’international. Citons des écrivains prestigieux tels que Aimé Césaire, Maryse Condé, Frankétienne ; des groupes de musique célébrés ou encore des cinéastes aux quatre coins du monde.

 

4 exemples incontournables 

Tabou Combo : un groupe de compas haïtien fondé en 1968 à Pétion-Ville, dans la banlieue de Port-au-Prince. L’orchestre s’est produit dans le monde entier. Il a été le premier groupe haïtien à se produire au Japon, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Kassav’ : groupe antillais formé en Guadeloupe en 1979. Ses membres principaux sont Jocelyne Béroard, Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Marthély, Patrick Saint-Eloi, Jean-Claude Naimro, Claude Vamur et Georges Décimus. Kassav ‘a sorti plus de 20 albums, sans compter les 12 albums solos des membres du groupe.

Euzhan Palcy : réalisatrice scénariste et productrice originaire de la Martinique. Elle est la première réalisatrice d’un film produit par un studio hollywoodien (MGM) pour A Dry White Season (1989), mais aussi la première réalisatrice noire à remporter un César, le plus grand prix de cinéma français ; et un prix au Festival du film de Venise (Lion d’argent).

Raoul Peck : réalisateur, scénariste et producteur de cinéma haïtien. Nominé en janvier 2017 pour l’Oscar du meilleur documentaire pour I Am Not Your Negro, il a notamment réalisé Lumumba, un film inspiré de l’histoire de Patrice Lumumba et son rôle dans l’indépendance du Congo. Il a également été ministre de la Culture de la République d’Haïti de 1995 à 1997. Le cinéaste est l’actuel président de la Fémis depuis janvier 2010.

 

Ce ne sont que quelques modèles de la grande créativité caribéenne, de la capacité des Caribéens à réussir à l’échelle internationale.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn